1 octobre 2020

[Magazine des Professions Financières et de l'Economie] Fondation actionnaire : et si l'actionnariat était au service de l'intérêt général ?

« Actionnaire d’intérêt général » : serait-ce un oxymore ? Alors que la rémunération du capital est communément admise pour servir des intérêts privés, un modèle alternatif de gouvernance et de propriété de nos entreprises s’est développé chez nos voisins européens : la fondation actionnaire ! Si le modèle est encore méconnu en France, 69% des entreprises danoises appartiennent en totalité ou en partie à des fondations… Et pas des moindres ! Ikea en Suède, Velux au Danemark, Rolex en Suisse ou encore Bosch en Allemagne sont ainsi détenues par un actionnaire d’intérêt général. Que pouvons retirer de cette expérience pour le futur de l’actionnariat ?

Retrouvez l’article de Geneviève Férone Creuzet et Virginie Seghers dans le Magazine des professions financières et de l’économie

D’autres articles

  • 19 juillet 2021
    [LES ECHOS] Les fondations actionnaires, l’avenir des sociétés à mission

    Tribune écrite par Virginie Seghers, Les Echos du19 juillet 2021. Deux ans après la loi Pacte, 180 entreprises déjà sont devenues sociétés […]

  • 2 juillet 2021
    Replay vidéo de la conférence « Fondations actionnaires et investisseurs : un intérêt commun ? »

    Prophil, en partenariat avec De Facto, a organisé une conférence – webinaire exclusive le 1er juillet 2021 : « Fondations actionnaires et investisseurs […]