6 avril 2021

[Les Echos] Danone : L'entreprise à mission a-t-elle sa place en Bourse ?

Article publié par Laurence Boisseau dans Les Echos.

L’éviction d’Emmanuel Faber de la direction de Danone a jeté une ombre sur la compatibilité entre le statut d’entreprise à mission et les exigences d’une société cotée. Générer des profits et payer des dividendes d’un côté, faire du bien à la planète ou la société de l’autre sont-ils bien compatibles ? Les investisseurs sont en tout cas de plus en plus nombreux à pousser les entreprises à donner un sens à leur activité.

Dimanche 14 mars, le conseil d’administration de Danone a décidé de démettre Emmanuel Faber de ses fonctions. Le PDG du géant alimentaire incarnait le patron engagé et responsable, celui qui voulait « réinventer un modèle d’entreprise vivante, une économie qui sert l’humain, une agriculture qui renouvelle les ressources de la planète ».

Fin juin, quand Danone a adopté le statut d’entreprise à mission pour « améliorer la santé » et « préserver la planète et renouveler ses ressources », il a félicité les actionnaires par cette phrase : « Vous avez déboulonné la statue de Friedman. », Milton Friedman, célèbre pour avoir écrit, en 1970, un article limitant la responsabilité sociale de l’entreprise à la seule recherche du profit, l’aurait-il déboulonné à son tour ?

L’article intégral est disponible ici : lire l’article

D’autres articles

  • 19 juillet 2021
    [LES ECHOS] Les fondations actionnaires, l’avenir des sociétés à mission

    Tribune écrite par Virginie Seghers, Les Echos du19 juillet 2021. Deux ans après la loi Pacte, 180 entreprises déjà sont devenues sociétés […]

  • 2 juillet 2021
    Replay vidéo de la conférence « Fondations actionnaires et investisseurs : un intérêt commun ? »

    Prophil, en partenariat avec De Facto, a organisé une conférence – webinaire exclusive le 1er juillet 2021 : « Fondations actionnaires et investisseurs […]