Les entreprises prêtes à donner plus pour l’intérêt général

Le baromètre du mécénat d’entreprise en France publié le 3 Mai témoigne d’un véritable engouement, avec une hausse de 25% du budget des entreprises (3,5 milliards d’euros) consacré à des actions d’intérêt général.

vu sur : Afficher l'image d'origine

Il semblerait que les entreprises françaises prennent de plus en plus leurs responsabilités sociétales à cœur. Pour la première fois depuis 6 ans, les chiffres du mécénat d’entreprise témoignent d’une hausse significative. C’est ce qu’annonce le baromètre biannuel d’Admical publié ce mardi 3 mai.

Le mécénat d’entreprise se définit comme un soutien financier, humain ou matériel, apporté sans contrepartie directe par une entreprise à un organisme pour soutenir une activité d’intérêt général. Des sommes versées, 60% sont déductibles de l’impôt sur les sociétés. Mais loin de se réduire au seul apport financier, le mécénat peut aussi se traduire par la mise à disposition de locaux, de matériel informatique, ou encore d’un salarié doté d’une compétence particulière.

On compte aujourd’hui environ 170 000 entreprises mécènes, soit 14% des entreprises en France (contre 12% il y a deux ans). Parmi elles, une large majorité de TPE (72%) et de PME (25%) mais aussi près d’une grande entreprise (ou entreprise de taille intermédiaire) sur deux. Celles-ci représentent d’ailleurs 60% du budget mécénat en France.

Une amélioration de la qualité de vie dans l’entreprise

Le montant total alloué à leurs actions augmente de 25% par rapport à 2014, s’élevant désormais à 3,5 milliards d’euros. Les entreprises mécènes soutiennent principalement le secteur social (22% du budget consacré) mais le mécénat touche désormais tous les domaines de l’intérêt général, de la culture à l’éducation, en passant par le sport.

En plus du don financier (77% des entreprises concernées), en nature (29%) ou en compétences (11%), le dialogue entre l’entreprise et le bénéficiaire du mécénat donne lieu à des expériences extrêmement positives”, commente François Debiesse, président d’Admical. Il en énumère les bienfaits : “Échanges de savoir-faire, amélioration de la qualité de vie dans l’entreprise”…

L’étude dresse des perspectives positives quant à l’avenir du mécénat : 79% des entreprises concernées pensent stabiliser ou augmenter leur budget en ce sens d’ici 2018. François Debiesse observe de vraies dynamiques à l’œuvre : “La fondation SNCF, par exemple, est devenue récemment la fondation de toutes les entreprises du groupe et propose à chaque salarié de mener des actions auprès d’associations. Des PME se rassemblent dans des clubs de mécènes comme Prisme, à Reims, pour dynamiser la création artistique locale.”

Start typing and press Enter to search